Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 20:56

Redschirting?

Enseignement inversé?

De nouvelles modes ? En quoi nous interrogent-elles?

 

Le redshirsting est un concept américain qui amène à ne pas engager un jeune dans une épreuve sportive tant qu'il n'a pas les compétences nécessaires pour la réussir, en le laissant sur la touche avec un vétement (shirt) rouge (red) afin qu'il soit identifié par tous et par lui même "en cours d'apprentissage". Ce terme a été repris par des parents américains qui pensent que leur enfant doit avoir suffisamment grandi avant d'entrer en scolarité. Mieux vaut, pour eux, le laisser grandir en paix encore une année avant de commencer les apprentissages scolaires.

En France, l'âge de la scolarité obligatoire est à 6 ans alors que dans beaucoup de pays y compris européens elle est à 7 ans. De plus nous devons nous interroger face à des attitudes relativement prégnantes comme la fierté des parents d'avoir un enfant en avance, comme  la normalisation criminelle du développement de l'enfant. Tous au même âge doivent maîtriser telle ou telle compétence. C'est  faire bien peu de cas de la vitesse de développement de l'enfant qui est strictement personnelle. Dans une fratrie, tous les enfants ne parlent pas ou ne marchent pas au même âge!

 

Et l'enseignement inversé, qu'en penser? Cette modalité pédagogique dite innovante demande à l'élève de construire les connaissances théoriques chez lui grace à des supports - sur papier ou informatiques -  donnés par les professeurs. En cours, il doit  faire les exercices de réinvestissement. Cette mode est-elle raisonnable chez nous?

Premièrement, cette modalité pédagogique ne peut s'envisager que lorsque l'élève est autonome dans son travail scolaire, donc inapplicable avec des jeunes élèves d'élémentaire et peut être même avec des plus grands. Dans ma vie de professeur, j'ai fait le constat que mes étudiants étaient dans l'incapacité de préparer le cours chez eux pour qu'ensuite en amphi nous puissions partir des connaissances qu'ils avaient construites. Sur un amphi de 100, seuls 10 étudiants avaient fait le travail demandé avant le cours!

Deuxièmement, cette modalité pédagogique n'est possible que si tous les élèves dans tous les coins même les plus ruraux de notre France sont  reliés à internet. Est-ce le cas pour tous les élèves d'une même classe?

Troisièmement, comprendre ce n'est pas simple et il semble évident que le rôle du professeur qui est de diagnostiquer ce que l'élève n'a pas compris pour redire autrement juqu'à ce qu'il comprenne,  ne peut être investi par la machine.

 

En bref pas d'emballement avec ces modes qui viennent d'ailleurs. Certaines sont positives car elles nous interrogent et nous permettent d'envisager d'autres compréhensions du parcours de l'élève dans le respect de son développement, d'autres nous amènent à faire le constat que les conditions de vie des élèves sont telles qu'il serait dangereux de les appliquer ex abrupto. Il faudrait -entre autres raisons limitantes- que la compétence 7 du socle commun de compétence "être autonome" soit travaillée en classe dès le début de la scolarité obligatoire.

 

Repost 0
Published by reussite-pour-tous.over-blog.fr - dans des méthodes pour apprendre
commenter cet article