Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 16:51

       En préalable, il est important d'accepter l'idée - même si dans la littérature on peut lire des bornes temporelles à la période de l'adolescence - que l'adolescent, comme tout être humain, a une vitesse développement  personnelle. La "crise" d'adolescent" n'arrive pas au même âge pour tous les jeunes et n'a pas la même durée. Par contre tous les écrits s'accordent pour souligner que la période de l'adolescence inquiète les parents.

Âge à problèmes, âge difficile, période de crise, etc., si les réalités cachées derrière ces représentations de l'adolescence sont souvent très disparates, elles n'en reposent pas moins sur quelques vérités incontestables et de mieux en mieux connues. Il y a-t-il une fatalité aux troubles comportementaux exprimés par les jeunes dans cette tranche de vie?

L'émergence de ces vérités fondamentales sur l'adolescence doit beaucoup au progrès des connaissances sur le fonctionnement du cerveau et du système hormonal.

  •     Les adolescents sous le feu d'un bombardement hormonal

Les hormones FSH (folliculostimulante) et LH (luténisante) déclenchent chez la jeune fille la production de progestérone et chez le garçon de testostérone.

Ces deux hormones conditionnent chez la jeune fille l'arrivée des premières règles et chez le garçon la production de sperme par les testicules. De même, l'ensemble des caractères sexuels secondaires des deux sexes est régi par l'activité hormonale.

Ainsi, au-delà des transformations physiques immédiatement apparentes (par exemple, les seins chez les filles, la pilosité faciale chez le garçon), les endocrinologues s'accordent pour penser que le bombardement hormonal auquel sont soumis les adolescents pourrait bien expliquer certaines attitudes caractéristiques comme la nonchalance, l'état de « fatigue perpétuelle » ou encore l'hypersomnie de certains jeunes.

 

  •      Le cerveau des ados : un organe encore en chantier

         Un adolescent n'a pas les mêmes capacités d'abstraction, ni d'organisation, ni de prise de décision qu'un adulte. Normal, le lobe frontal - partie du cerveau qui se situe sous le front - , siège de ces fonctions évoluées, n'est pas encore tout à fait achevé !

Cet inachèvement expliquerait en partie la propension de certains adolescents à prendre de mauvaises décisions en adoptant toutes sortes de comportements jugés à raison immatures par les adultes.

De même, l'état de maturation inachevée du cervelet - partie arrière du cerveau - pourrait être à l'origine des maladresses répétées des adolescents et de leur aspect parfois un peu pataud.

 

Ces apports scientifiques sont précieux et nous donnent des clés pour mieux comprendre certains comportements caractéristiques de l'adolescence. Le comportement des adultes vis à vis de ces jeunes, en conflit dans leur corps en raison d'une maturation hormonale aboutie et d'outils mentaux non encore construits, doit s'appuyer sur l'ambition de les accompagner dans la construction de ces clefs cérébrales le plus rapidement possible. Cet objectif n'est pas des plus difficiles à atteindre :  l'amour, la compréhension, la patience et la volonté des parents sont des attitudes irremplaçables pour aider les adolescents à grandir.

 

  •      L'adolescent a des besoins comme tout individu.

-besoin de sécurité,

-besoin d'estime de soi

-besoin de structure, d'organisation

-besoin de reconnaissance: besoin de dignité. L'humiliation est toujours un outil nocif et inefficace.

       Chaque fois que dans une relation, quelle qu'elle soit, ces besoins fondamentaux ne sont pas satisfaits, il y a risque de difficultés relationnelles.

  

  •     L'adolescent a des besoins spécifiques liés à son état biologique et psychologique. 

      Besoin d'être vu, aimé, reconnu:  Il est indispensable de ne jamais faire perdre la face à un adolescent et d'éviter de traiter les problèmes devant le groupe, la fratrie, la classe.

 

     Besoin d'autonomie. Si les limites sont posées arbitrairement, ça ne passe pas!

 

     Besoin de prise de responsabilités.

 

     Besoin d'expériences (essai /erreur) et de recherches de limites. La vigilance de l'adulte est indispensable.

 

     Besoin d'avoir des repères. D'évidence, ils doivent avoir été posés avant que le jeune soit adolescent, sinon cela va être la catastrophe!

 

   En bref, une crise de l'adolescence contrôlée  est  le résultat d'un processus qui débute dans les années antérieures à l'adolescence.

 

 

 
La crise d'adolescence n'est pas une fatalité.  

                                                                                                                                                          

Il faut aider le jeune en ce qu'il en soit ainsi!

  

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 
 
Repost 0
Published by reussite-pour-tous.over-blog.fr - dans adolescent
commenter cet article