Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 14:03

 

 Le secret de l’Éducation passe par le respect de l’Élève, écrivait le poète américain Emerson (1803-1882)

 

Une visite récente au Québec m’a fait prendre conscience que les systèmes éducatifs que ce soit ici en France ou là-bas au Canada sont confrontés à de vrais problèmes (horaires scolaires lourds, travail à la maison intense, restauration collective inadaptées aux besoins des élèves, gestion aléatoire des personnels enseignants, etc.)  Cependant ces réalités communes  n’ont pas les mêmes conséquences sur l’efficacité des systèmes respectifs  (enquête PISA qui situe le Québec en 4ème position et la France en 25ème position par rapport à un ensemble de compétences maîtrisées par les élèves en fin de scolarité obligatoire). Cet écart peut être justifié par la conception que chacun des pays a des situations d’apprentissage scolaires. Le système canadien s’appuie sur l’idée qu'il doit accompagner le jeune dans son développement alors que système éducatif français se donne pour objectif premier de transmettre des savoirs aux élèves.  Ce qui m’a le plus marquée là-bas c’est la qualité de la relation  jeune - adulte et l’empathie qui anime le lien professeur-élève. Pas de violence verbale des adultes vers les élèves. En France l’évaluation sanction marque de façon criminelle la culture scolaire alors que l’encouragement à mieux faire est une attitude quasiment systématique de l’enseignant québécois. Les élèves sont évalués de manière toujours positive en pourcentage de compétences acquises. En France ils sont sanctionnés par rapport à ce qu'ils ne savent pas ! Que de violences inutiles et délétères!

Certes, l’origine des souffrances vécues par les élèves dans les établissements scolaires sont multiples. Nous ne voulons pas sous-estimer l’impact du harcèlement psychologique entre élèves sur le mal être ressenti par beaucoup trop d’élèves. Harcèlement psychologique avec ses effets désastreux qui s’expriment par la phobie scolaire, le jeune ne veut plus aller à École parce qu'il ne peut plus y aller.

 Le harcèlement peut également engendrer un état  dépressif associé à la chute des résultats, à des troubles des apprentissages et à un désintérêt pour l'école. Avec en plus tout le cortège de symptômes qui accompagnent une dépression : troubles du sommeil, agressivité en direction de l'entourage ou encore en sa propre direction.   

N’oublions pas tous ces malheurs. Mais cependant le traitement de tous ces problémes révélés dans les comportements exprimés par un certain nombre d'élèves devrait nous interroger sur  la posture imposée aux élèves par une culture commune et partagée sur l'école par  la plupart des adultes.

Il est dit et redit que la finalité de l’École en France, définie dans tous les textes, les lois et cadres institutionnels qui la régissent, est de transmettre des savoirs savants, des savoir faire et des savoir être aux élèves. Tout est mis en œuvre par les enseignants pour atteindre ces objectifs. Je nous pose alors ces questions : Pourquoi ne pas développer une vision plus globale et une approche plus humaniste des situations scolaires ? Stigmatiser publiquement les élèves qui apprennent moins vite que les autres pour qu’adolescents ils soient en rébellion vis à vis de ce monde qui les fait tant souffrir ? Ils s'en prendront au "bon " élève qualifié de "lécheur" et ils l'harcèleront jusqu'à la mal traitance physique.Est-ce cela la finalité de l’Ecole ? Pourquoi ne pas  créer un climat de confiance à l'Ecole afin que chacun  avec ses différences s'y sente bien?  Pourquoi refuser de comprendre que chaque choix organisationnel, technique ou humain qui est fait doit avoir une ambition première qui est de respecter les besoins fondamentaux des enfants, adolescents pour qu'ils puissent réaliser  leur travail  d’élève ? Respecter le jeune afin qu'il s’approprie cette valeur et l’exprime à son tour y compris vis-à-vis des autres élèves. Si  les adultes ne sont pas, pour le jeune qui apprend en observant le monde qui l'entoure, référents et modèles dans l'expression des valeurs qui guident les relations interpersonnelles, alors l’Ecole aura du mal à atteindre son objectif premier qui est d'accompagner tous les élèves vers la vie d’adulte qu’ils espèrent. Et la santé de notre société ne peut qu’en pâtir…..

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by reussite-pour-tous.over-blog.fr - dans Ergonomie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nicole Delvolve
  • Nicole Delvolve
  • : Nicole Delvolvé était enseignant chercheur à l'Université de Toulouse.Ell e est spécialiste en ergonomie et participe à l'aménagement des meilleures conditions de travail possible dans les établissements scolaires pour la réussite de tous.nicole.delvolve@orange.fr
  • Contact

Recherche

Liens